Vous êtes ici :   Accueil » La réglementation
 
 
La vie du club
L'aéromodélisme
 ↑  
Calendrier
Petites Annonces

Catégories d'aéromodèles

Extrait tiré du site de la FFAM
 
L’arrêté du 11 avril 2012 (publié au Journal Officiel du 10 mai 2012) définit les aéronefs civils télépilotés qui circulent sans aucune personne à bord, leurs conditions d’emploi et les capacités requises des personnes qui les utilisent. Les aéromodèles relèvent de cette définition.
 
Un aéromodèle est un aéronef télépiloté utilisé exclusivement à des fins de loisir ou de compétition par un télépilote qui est, à tout instant, en mesure de contrôler directement sa trajectoire pour éviter les obstacles et les autres aéronefs.
 
Les aéronefs non qui évoluent en vue directe de leurs opérateurs – et donc les aéromodèles - sont classés en deux catégories (A et B).  
 
 
Catégorie A :
 
- Aéromodèles motorisés ou non, de masse maximale au décollage inférieure à 25 kilogrammes ou, pour les aéronefs à gaz inerte, de masse totale (masse structurale et charge emportée) inférieure à 25 kg, comportant un seul type de propulsion et respectant les limitations suivantes :
- Moteur thermique : cylindrée totale inférieure ou égale à 250 cm3
- Moteur électrique : puissance totale inférieure ou égale à 15 kW
- Turbopropulseur : puissance totale inférieure ou égale à 15 kW
- Réacteur : poussée totale inférieure ou égale à 30 daN, avec un rapport poussée/poids sans carburant inférieur ou égal à 1,3
- Air chaud : masse totale de gaz en bouteilles embarquées inférieure ou égale à 5 kg
 
- Tout aéromodèle captif (cas des aéromodèles de vol circulaire commandé).
 
Cas du vol libre (VL) : un aéromodèle de masse inférieure à 1 kilogramme, utilisé à des fins de loisir ou de compétition, qui, une fois lancé, vole librement en suivant les mouvements de l’atmosphère sans aucune action possible de son pilote et dont le vol ne dure pas plus de huit minutes, est considéré comme un aéromodèle de catégorie A.
 
 
Catégorie B :

- Tout aéromodèle ne répondant pas aux caractéristiques de la catégorie A.


Les Qualifications de Pilote De Démonstration (QPDD).

Extrait tiré du site de la FFAM

La QPDD comprend six types de qualification :


- Avion (propulsion par moteur à piston à piston, électrique ou turbopropulseur) ; ce type inclut les hydravions, racers et autogyres;
- Jet (avion propulsé par microréacteur), - Hélicoptère (propulsion par moteur à piston, électrique ou microréacteur).
- Multi-rotor (voilure tournante multi-rotor).
- Planeur (ou motoplaneur quel que soit le type de propulsion),
- Montgolfière.


Nouveauté : introduction fin 2013 d'une QPDD multi-rotor pour couvrir l'utilisation d'un aéromodèle du type voilure tournante multi-rotor.
 
Pour chaque type, il est prévu deux niveaux :

- Niveau 1 donnant le droit à un aéromodéliste de faire évoluer un aéromodèle de catégorie A du type considéré d'une masse totale en ordre de vol inférieure à 7 kg.
 

- Niveau 2 donnant le droit à un aéromodéliste de faire évoluer tout aéromodèle de catégorie A du type considéré d’une masse totale en ordre de vol comprise en 7 et 25 kg.
 
Cas des aéromodèles de catégorie B : la mise en œuvre d'un tel aéromodèle implique de disposer d'une autorisation de vol spécifique délivrée par la DGAC ; dans ce contexte, il n'est pas exigé que le télépilote dispose d'une QPDD pour faire voler un aéromodèle de catégorie B dans une manifestation avec public. De plus, le fait de disposer d'une autorisation de vol d'un aéromodèle de catégorie B autorise le télépilote concerné à faire voler en présence de public un aéromodéle de catégorie A du même type sans disposer de la QPDD correspondante ; cette facilité disparait dès lors que l'autorisation de vol de l'aéromodèle de catégorie B n'est plus valable. Pour bénéficier de cette facilité, l'aéromodéliste devra être en mesure de présenter l'autorisation de vol de son aéromodèle de catégorie B dès lors qu'il ne dispose pas d'une mention de QPDD ad hoc sur sa licence.
 
 
Autres aéromodèles ne justifiant pas la détention d'une QPDD :
- Aéromodèle de vol radiocommandé d'une masse inférieure à 0,5 kg.
- Aéromodèle de vol libre ou de vol circulaire commandé.
 
 
Points particuliers :


- Il n'est pas prévu de qualification spécifique pour un aéromodèle propulsé par pulsoréacteur, Il suffit de posséder la QPDD Avion du niveau ad hoc ; une présentation en vol d'un tel aéromodèle devra donner lieu, de la part de l'organisateur, à la mise en place de mesures particulières de sécurité et à un suivi approprié par le directeur des vols.

- Pour le remorquage de planeurs, seule la QPDD cohérente avec l'aéromodèle utilisé pour le remorquage est requise pour le télépilote remorqueur. Ainsi, la qualification de pilote remorqueur n'est pas requise car cette qualification ne concerne que les compétitions.

- Un télépilote aux commandes d’un équipage constitué d’un aéromodèle porteur et d’un aéromodèle porté doit posséder une QPDD du type correspondant au porteur :

- de niveau 1 si l’équipage a une masse totale en ordre de vol inférieure à 7 kg,

- de niveau 2 si l’équipage a une masse totale en ordre de vol supérieure à 7 kg.
 
Le télépilote du modèle porté doit posséder la QPDD ad hoc.


 
Exigence de détention d'un brevet pour le passage d'une QPDD
 

Le passage d'une QPDD Avion, Hélicoptère, Jet ou Planeur est conditionné depuis le 1er janvier 2013 par la détention préalable du brevet A passé en vol d'extérieur ou du brevet B passé en vol d'extérieur ou en vol intérieur correspondant au type d'aéromodèle correspondant à la QPDD revendiquée.
 
Cette exigence de brevet ne s'applique pas à une QPDD Montgolfière ou à une QPDD Multi-rotor dans la mesure où il n'existe pas de brevet pour ce type d'aéromodèle.
 
Elle ne remet pas non plus en cause les QPDD acquises avant le 1er janvier 2013 sans que le télépilote ne dispose d'un brevet.
 
Récapitulatif relatif à l'exigence du brevet :


- QPDD Avion et QPDD Jet : brevet A vol radiocommandé Avion passé en vol d'extérieur (identifié BA-VRC A sur la licence) ou brevet B Avion (identifié BB-VRC B sur la licence). Remarque : le brevet A Avion passé en vol intérieur (identifié BA-VRC AI sur la licence) n'est pas recevable pour passer la QPDD Avion ou Jet.


- QPDD Hélicoptère : brevet A vol radiocommandé Hélicoptère passé en vol d'extérieur (identifié BA-VRC H sur la licence) ou brevet B Hélicoptère (identifié BB-VRC H sur la licence). Remarque : le brevet A Hélicoptère passé en vol intérieur (identifié BA-VRC HI sur la licence) n'est pas recevable pour passer la QPDD Hélicoptère.

- QPDD Planeur : brevet A vol radiocommandé Planeur (identifié BA-VRC P sur la licence) ou brevet B Planeur (identifié BB-VRC P sur la licence).

- QPDD Multi-rotor et QPDD Montgolfière : pas d'exigence de brevet.
 
Le fait de posséder une QPDD de niveau 1 valide permet de passer une QPDD de niveau 2 du même type sans contrainte de détention d’un brevet.


Date de création : 22/10/2014 01:30
Catégorie : L'aéromodélisme - FFAM
Page lue 2037 fois
Précédent  
  Suivant

Vol-dos Bar

Désolé, réservé aux membres

Archives Nouvelles

+ Année 2018
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
Vous êtes ici :   Accueil » La réglementation
 
 
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  171313 visiteurs
  7 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!